La première marche pour la biodiversité à Bruxelles passe par les Marolles

Entre la Brussels Pride du samedi 20 mai et la journée de grève et d’actions nationales du lundi 22, le dimanche, c’était la journée Internationale de la biodiversité.

Plus ou moins 300 personnes ont répondu à l’appel d’organisations environnementales qui luttent pour faire reconnaître l’écocide comme un crime et son inscription dans le droit européen aussi bien que dans le code pénal belge. Un changement qui rendrait possible les poursuites de personnes impliquées dans les prises de décision ou directement responsables d’actes ayant comme conséquences des dommages environnementaux graves et irrémédiables.