Questions à méditer…

Le Contrat de quartier Marolles est le 83ème programme d’une série qui a démarré en 1994. Malgré ces 24 années de pratiques et d’expériences en tous genres, les Contrats de quartier restent un mécanisme peu transparent qui ne fait l’objet d’aucune évaluation démocratique sérieuse. Dans un numéro daté de 2015, le journal « Bruxelles en mouvements » (édité par Inter-Environnement, fédération de comités d’habitants à Bruxelles) dresse une liste de questions que ne manquent pas de se poser, tour à tour, les habitants des quartiers concernés.

« Pourquoi notre quartier a-t-il été choisi ? Combien de nouveaux logements sociaux seront-ils créés ? A-t-on pensé à tous les habitants ? Qui paie les travaux ? La commune a-t-elle les moyens humains et logistiques pour réussir ces projets ? Qui va entretenir les nouveaux espaces publics ? Quels délais pour la réalisation des projets ? Quelles différences entre le projet initial et le projet final ? Les habitants se sont-ils réappropriés les nouveaux espaces publics ? Combien d’emplois ont-ils été créés ? Combien de personnes ont trouvé un emploi suite aux formations mises en place ? Qui sont les bénéficiaires des subventions (associations, bureaux d’étude et d’architecture, promoteurs, entrepreneurs, etc.) ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *