Marolles is burning

Lundi 5 février au matin, difficile de circuler dans les Marolles… Tandis que 200 policiers des unités d’élite et 350 journalistes prennent d’assaut le Palais de Justice pour le premier jour du procès de Salah Abdeslam, et alors que les services de déminage examinent une voiture suspecte garée sur la Petit Ceinture (devant le siège du MR), la rue Haute est fermée à la circulation : un incendie a éclaté au cinquième des 13 étages de la partie encore habitée des « nouveaux blocs », ces logements sociaux construits dans les années 1950 (dont une partie est actuellement en rénovation). Plusieurs appartements sont touchés par le feu. Des habitants se réfugient sur le toit. Après l’intervention des pompiers, deux personnes intoxiquées sont transportées à l’hôpital. Les conséquences de cet incendie n’ont heureusement rien à voir avec celui qui a ravagé un immeuble de logements sociaux de 24 étages à Londres, en juin 2017, et qui a fait au moins 12 morts et 78 blessés. Mais l’incident nous rappelle à quel point ces tours de logements sociaux sont en état précaire et dangereux pour les personnes qui y habitent. Le logement social mérite beaucoup mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *