Les 33 logements prévus, et l’ancienne brasserie Vossen

Les nouveaux logements prévus (rénovation et construction) se répartissent entre la rue des Abricotiers (15 unités), la rue des Capucins (10 unités), le n°277 rue Haute (4 logements de transit pour personnes sans-abri) et l’îlot Faisans (4 logements dont 1 pour famille nombreuse). L’opération prévue rue des Capucins est scabreuse : la Régie Foncière de la Ville veut transformer l’ancienne brasserie Vossen en immeuble de logements publics. D’abord faudrait-il acquérir le bâtiment, appartenant à un privé qui n’est pas intéressé à vendre. Ensuite, à moins de faire des lofts, on voit mal comment réaliser ce projet sans démolir l’ancienne brasserie. Or celle-ci est répertoriée dans l’inventaire du patrimoine bruxellois et chargée d’histoire. C’est là qu’on fabriqua longtemps la gueuze “Mort Subite” — mais contrairement à ce que disent certains (nous nous sommes nous-mêmes laissés prendre par cette légende et cette coïncidence), ce n’est pas elle qui donna son nom à la Vossenplein ni à la Vossenstraat. Outre son intérêt patrimonial, ce bâtiment possède des qualités indéniables pour une activité productive, ce qui est devenu rare dans le quartier.

➔ Nous demandons l’abandon du projet rue des Capucins et, à la place, le retour du projet préalablement annoncé (mais passé dans les opérations de réserve) de logements supplémentaires dans l’îlot Faisans : projet d’autant plus cohérent qu’il permettrait de refermer cet îlot, au milieu duquel subsisterait sinon une dent creuse.

➔ Le bâtiment de la rue des Capucins, localisé à côté du Vieux Marché, doit être préservé et pris en considération dans les lieux pouvant accueillir une déchetterie-ressourcerie.

[ Références dans le dossier de base du Contrat de quartier : 1.2, 1.8 ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *