Le droit de polluer ?

J’avais posé cette question à Bruxelles-Environnement : « La police et les fourgonnettes du SPF-Justice ont-elles des dérogations leur permettant de rester en stationnement avec leurs moteurs allumés des heures durant, été comme hiver ? » Des semaiiiiiines plus tard, Bruxelles-Environnement me répondait : « Non, aucune dérogation à ce sujet. Nous avons transmis votre demande au SPF justice ».

C’était en 2015 et depuis… silence radio, mais les moteurs crachotent toujours leur nauséabond gaz d’échappement. Ce qui a évolué c’est le mépris avec lequel certains policiers et conducteurs des fourgons réagissent lorsque je leur fais remarquer qu’ils doivent couper leur moteur… on peut plus rien leur dire !

Je sais qu’il fait froid dans une bagnole ou dans une fourgonnette, surtout quand on doit y rester assis de longues heures à l’arrêt, mais ça ne justifie pas leur déni face au problème de pollution quotidienne émise par leurs véhicules de fonction. Il faut savoir que j’occupe un rez-de-chaussée à l’arrière du Palais de Justice et qu’ici aussi, ouvrir une fenêtre devient difficile. Un policier à qui j’avais demandé si c’était nécessaire qu’il laisse tourner son moteur alors que nous étions en été m’avait rétorqué : « Wai, sinon on a pas l’air-co », tout est dit !

• Catherine Martin

Quand je m’ennuie, j’aime bien prendre ma voiture, aller en ville et me garer. Je reste alors assis au volant et je compte le nombre de personnes qui me demandent si je m’en vais.
(Steven Wright)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *