Bons baisers des Ursulines

Les Marolles comptent dans un rayon de 5 km, 6 maisons de repos : la résidence Porte de Halle, la maison de repos Saint-Joseph (Petites sœurs des pauvres), Sainte-Gertrude, la maison Sainte-Monique, les Ursulines et la maison Vésale.
Chaque maison compte plus au moins 100 lits, cela nous fait environ 600 résidents dans le quartier.
Même si c’est pas rose et que ça se plaint souvent, ça rigole.

Maria conduisait des trams. La première femme à conduire des trams à Bruxelles. Même des bus. Des bus énormes et longs comme des chenilles. Elle se retrouve dans la grande roue de la Foire du Midi, houlà c’est haut. C’est flippant dis donc. Mais c’est plus fort que du roquefort. Quand je dirai cela à ma fille, que j’ai vu les trains en miniature et tout le boulevard du ciel, elle va pas me croire. Maria aime moins les auto scooters, pas comme Bernadette. Championne du monde de rock en 1972 à Anderlecht et joueuse de tennis.

-Faisons un tour ! Plutôt plusieurs tours et cognons-nous un maximum de fois aux autres voitures de ces jeunes fous du volant. Tu vois, Maria, je fais plein d’accidents et pas une seule égratignure. Je me retrouve en jeunesse. Allez encore un tour. Moi j’appuie sur la pédale et toi tu conduis le char. C’est parti. Tu sais, Bernadette, que je n’ai jamais eu d’accident dans mes bus et mes trams, nous dit Maria. Une conduite de route impeccable, tu sais. Cela me manque. Pourquoi on n’irait pas visiter le Musée du tram ? Je pourrais peut-être en voler un discrètement. Ni vu ni connu. Ils croiraient jamais qu’une vieille comme moi puisse faire cela. Quelques smoutboules et aussi une bonne kriek et retour à la case maison de repos. Demain direction le Zwin. Les vacances ça bouge. Les activités s’enchaînent. Faut avoir un bon rythme cardiaque. Voir les oiseaux, manger des moules pour la première fois. Jamais encore je n’avais eu assez d’argent pour aller au restaurant. Se balader en chaise roulante sur la digue et même dans la sable avec des sortes de chaises 4×4 et des roues énormes. La marée peut monter jusqu’à moi, je suis en hauteur et je pourrais même pêcher quelques crevettes grises, tu imagines ! Demain, c’est quoi qui se passe ? Ah oui, il y a le thé dansant. Tu choisis ta musique et tu danses. Adamo, Johnny… moi j’aime bien. Lady Gaga aussi c’est vraiment bien. Même en restant dans ma chaise, ils me font tourner et me balance de gauche à droite. Tout est dans la tête. C’est comment tu perçois les choses qui te fait avancer ou reculer et tomber. C’est mon petit dicton conseil, tu sais. Quand tu regardes les choses avec tes yeux mouillés, tu ne les sèchera jamais. Mais quand ton sourire s’anime, tu fais sécher tes larmes et tu peux apprécier toutes ces bonnes petites choses de la vie, gamin.

Marcel & Brigitte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *