À Marseille comme à Bruxelles ?

La Plaine, c’est une sorte de cousin marseillais des Marolles : un quartier populaire vivant autour d’une place, qui accueille plusieurs fois par semaine un marché, et qui a son petit journal fait par des habitants, intitulé “Sous le soleil, la plaine”.

Les autorités veulent “tirer le quartier vers le haut” et assument leur intention de transformation sociale  : “Pour créer de la mixité, il faut que certains s’en aillent”, déclarait récemment un édile marseillais. Au moins, les choses sont dites clairement.

Pour arriver à leurs fins, rien de tel qu’une grosse opération de “requalification de l’espace public”, tout juste entamée en octobre 2018 après avoir laissé le quartier se dégrader pendant des années. Mais les riverains ne sont pas dupes, ne veulent pas laisser leur place devenir le paradis des terrasses de cafés branchés, ni leur quartier être en proie à la flambée des loyers.

Alors, pour écraser cette large mobilisation, la mairie utilise les grands moyens : arrêt pur et simple du marché (les échoppiers ont été dispersés dans d’autres marchés de la ville), arrachage et tronçonnage des arbres, déploiement de CRS, et construction d’un mur de béton de 2,5m de haut tout autour de la place pour protéger le chantier ! Coût estimé de la “requalification” des lieux : 20 millions €, auxquels il faut ajouter 500.000 € pour la construction du mur.

Une somme dont la mairie a choisi de ne pas faire bénéficier les quartiers populaires de Marseille où se multiplient de longue date des logements dégradés. Le 5 novembre, trois maisons du quartier de Noailles, proche de La Plaine, s’effondraient en faisant huit morts.

Des manifestations de deuil et de colère s’en sont suivies, réunissant des milliers de Marseillais. Mais cette fois, il n’y a pas que les habitants qui pointent la responsabilité de la mairie. Journalistes, politiques et juges d’instruction s’en mêlent à présent et menacent le pouvoir du maire Jean-Claude Gaudin, occupé depuis 4 mandats successifs à transformer la ville en station de tourisme et de congrès. Là-bas et ici, les méthodes sont différentes mais la tendance est la même…

• Le Pavé

www.journalplaine.wordpress.com
www.facebook.com/assembleedelaplaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *